• Jeanne, poème créé spécialement pour mon intronisation dans la Communauté "la bille ou l'encrier" de notre ami Noctamplume.

    Sur sa tendre mélodie, qu’ai-je ?

    Je saute de note en soupir ;

    D’harmonie simple en arpège,

    Je me sens portée à en mourir.

    Je suis les notes du solfège

    Et me délecte de ce plaisir ;

    Me laisse prendre dans le piège

    D’un moment d’où je ne veux sortir…

    Auteur : moi-même 22 mars 2012

    http://viens.eklablog.com/http://viens.eklablog.com/

    Animation empruntée à Gifs et compagnie


    6 commentaires
  • Charade Titre original

    C'est en cherchant des informations sur le net, au sujet des charades, pour la communauté CHAT-RAT-2, que j'ai découvert ce film qui a l'air fabuleux.

    Réalisation : Stanley Donen, assisté de Marc Maurette

    Scénario : Peter Stone d'après l'histoire The Unsuspecting Wife de Peter Stone et Marc Behm

    Musique : Henry Mancini

    Directeur artistique : Jean d'Eaubonne

    Photographie : Charles Lang

    Costumes : Hubert de Givenchy

    Monteur : Jim Clark

    Tournage : Studios de Boulogne-Billancourt

    Producteurs : Stanley Donen et James H. Ware - Production : Universal Pictures

    Format : couleur par Technicolor – 1.85:1 – monophonique (Westrex Recording System) – 35 mm

    Genre : comédie policière -Durée : 113 minutes
    Sortie : 5 décembre 1963

    Distribution
    Audrey Hepburn (V.F : Marcelle Lajeunesse)  : Regina "Reggie" Lampert - Cary Grant (V.F : Maurice Dorleac) : Brian Cruikshank, alias Peter Joshua, alias Alexander Dyle, alias Adam Canfield - Walter Matthau (VF : René Arrieu) : Carson Dyle, alias Hamilton Bartholomew - George Kennedy (V.F : Henri Djanik) : Herman Scobie - James Coburn : Tex Penthollow - Ned Glass (V.F : Jean Berton)  : Leopold W. Gideon - Jacques Marin : inspecteur Édouard Grandpierre - Thomas Chelimsky : Jean-Louis Gaudet - Dominique Minot : Sylvie Gaudet - Paul Bonifas : M. Félix - Max Elloy : le veilleur de nuit - Bernard Musson : le réceptionniste de l'hôtel - Clément Harari : le touriste allemand - Raoul Delfosse : un chauffeur de taxi - Michel Thomass : le chauffeur de l'ambassade - Roger Trapp : l'employé de la morgue - Claudine Berg : la femme de chambre - Marcel Bernier : un chauffeur de taxi - Colin Drake : Bartholomew, le chef de la sécurité

    Monte Landis : le meneur de jeu au Black Sheep Club - Jacques Préboist : le vendeur de glace - Peter Stone : un homme dans l'ascenseur - la voix de Stanley Donen : doublant Peter Stone - Chantal Goya : une figurante

     

    http://viens.eklablog.com/

    Regina Lampert est à Megève pour les sports d'hiver, elle a pris la décision de divorcer, elle fait la connaissance de Peter Joshua. À son retour à Paris, elle découvre son appartement dévasté et vidé de ses meubles et de ses animaux de compagnie (chats et chiens). L'inspecteur Grandpierre lui apprend l'assassinat de son mari dans un train alors qu'il se préparait à partir vers l'Amérique du Sud. Fait troublant, on a retrouvé quatre passeports différents à son nom. En fait, Reggie ne sait rien de son mari, ni de sa famille, ni de son travail.

    L'agent Bartholomew de la CIA lui apprend que pendant la Seconde Guerre mondiale, son mari et quatre complices ont volé 250 000 dollars US, destinés à financer la Résistance française. Arrêtés par les Allemands, l’un des résistants, Dyle, a été abattu.

    Reggie est poursuivie par les complices du forfait, ceux-ci étant persuadés que son mari lui a transmis le butin. Elle s’appuie sur Joshua, l’homme rencontré à Megève, mais il s’avère qu'il est de connivence avec les voleurs. De plus, elle lui découvre successivement plusieurs identités. Ses poursuivants sont mystérieusement assassinés les uns après les autres et les recherches révèlent le secret du butin : l'argent a été converti en trois timbres de collection.

    Au final, l’agent Bartholomew de la CIA n’est autre que le complice que tout le monde croyait mort, et Peter Joshua appartient aux services secrets américains. La restitution donne lieu à une demande en mariage.

    Qui l'a vu?


    14 commentaires
  • Le tigre

     

    Il était beau le trigre avec ses yeux bleux, ses oreilles et son pelage blanc... Mais voilà ce qu'il en reste....

    A moi le balai, la pelle et l'aspirateur, car le polystyrène, ça se faufile partout...

    Mais qui a bien pu faire tous ces dégats?

    Ah non, ça n'est pas Helma, ou du moins elle essaie de m'en convaincre....

     

    Le tigre


    1 commentaire