• De vous à moi

    A nous, la vie, la joie... et viens!
    Pas de plein bonheur sans le tien.
    Fais-toi une place, et dis-moi
    Ce que tu penses de l'endroit?
    J'ai souhaité un lieu sympa,
    Badin, limite un nirvana...

    http://au-bonheur.eklablog.com/nirvana-a45907370

  • Il faut que j'exprime ce que je ressens, j'en ai besoin...

     

    Je passe mes journées sur les réseaux sociaux (vous allez dire, mais elle n'a rien d'autre à faire?), ce à quoi je répondrai que effectivement, je n’ai rien d'autre à faire...

    Oui, à mon âge, malade, handicapée, désargentée, isolée, à part m’occuper de mes chats et prendre des nouvelles de mes enfants si loin de moi, il faut que j'occupe ma fin de vie...

     

    Tous les jours, je constate des réactions incompréhensibles des "tout un chacun" qui me déstabilisent dans mes acquis.

    N'ai-je donc rien compris à la vie?

     

    Les "tout un chacun" ont-ils si peur de ce qui se passe? J'ai souvent l'impression que finalement, durant les grandes guerres, ceux qui dénonçaient n'étaient pas vraiment différents de ceux qui aujourd'hui contestent le mouvement actuel...  Ils étaient probablement eux aussi, sous la pression de la peur.

    Je sais que le peuple, voire la foule, est quelque chose de difficile à gérer ; il y a autant d'opinions que d'individus.

     

    Il y a ceux qui écoutent, et ceux qui ne savent pas écouter.

    Il y a ceux qui réfléchissent et ceux qui ne réfléchissent pas.

    Il y a ceux qui posent des questions et ceux qui n'écoutent pas les réponses.

    Il y a ceux qui disent et ceux qui les contredisent.

     

    Je ne parle pas de ceux qui sont pour et de ceux qui sont contre : chacun a le droit de se placer où il le veut.

     

    Il résulte de  tout cela une cacophonie assourdissante, d'où mon passage sur ce blog, pour réécouter un peu le silence...

     

    Quand à une des conséquences de ce qui se passe, je parle là, uniquement de la perte de quelques amis virtuels, c'est peut-être un petit coup de pousse bénéfique...?!

     

     

     


    14 commentaires
  • Le blocage du 17 Novembre 2018, vous en pensez-quoi?

     

    Moi perso, je vous avoue que je soutiens ce mouvement de toutes mes forces (qui sont peuchères), mais le cœur y est!

    Le mouvement est apolitique et je l'apprécie d'autant plus, car si en plus il fallait y mêler les opinions de chacun...

    Ça fait des années que j'attends une bonne révolution, sans cesser d'y croire, et nous y voilà, enfin du moins j'espère que le mouvement tiendra jusqu'au bout.

    Comme beaucoup d'entre-vous, j'ai bossé toute ma vie, j'ai aussi élevé mes enfants seule... Je suis handicapée, diabétique, cancéreuse et je vis à ce jour dans la misère...

    Je ne fais qu'un repas par jour et je sais que parmi vous, certains en sont réduit à la même chose...

    Je ne me soigne plus, par manque de moyens...

    Je n'ai pas la possibilité de faire réparer ma voiture, alors je ne sors qu'une fois par mois pour me réapprovisionner... et le jour où elle sera "foutue", me restera plus que le suicide?

    Il faut vous dire que j'habite un village hameau où il n'y a aucun commerce, ni transport et je dois faire 20 kms pour faire des courses...

    J'économise le chauffage au maximum, l'eau, etc...

    Il y en a assez et il est temps de révolutionner tout ça : notre gouvernement nous saigne et se rempli les poches à nos dépends...

     

     


    10 commentaires
  • Pour l'instant, j'ai dix petits-enfants, mais d'ici quelque temps, j'en aurai ... Les ancêtres de mon arbre généalogique doivent être fiers. Je leur montrerai quand j'irai retrouver leurs souvenirs au cours de mon voyage généalogique

     

    Après la naissance du petit dernier, merveille 10, que je vous présente ici dans les bras de sa maman  Eolia ma fille :

     

    Bientôt grand-mère double

     

    frère de merveille 8, dont je vous ai beaucoup parlé, voir le lien...

    Bientôt grand-mère double

     

    Là c'est merveille 9 avec son papa Brice, mon fils :

    Bientôt grand-mère double

     

     

    "voilà ti pas" que j'apprends la future arrivée de merveille 11... mais NON, ce sont merveilles 11 et 12!

    Bientôt grand-mère double

     voilà 11 et 12 en photo : la maman c'est Cindy, ma fille ainée...

    Bientôt grand-mère double


    29 commentaires
  • Bonjour à tous que je délaisse, mais que je n'oublie pas.

    Si vous n'avez pas le moral, ne lisez pas la suite!

     

    Aurevoir Maman...

    Certains d'entre-vous, savent le malheur qui vient de me frapper ; MAMAN s'est envolée vers les étoiles, et me voilà orpheline puisque PAPA est déjà parti depuis 8 ans...

    Que dire, que faire et comment continuer dans de telles conditions?

    J'écris cet article pour dire, pour pleurer, pour évacuer ce qui s'est enfermé en dedans de moi, mais je doute que quoi que ce soit sorte...

    Je suis issue d'un couple que j'appelle "chien et chat", bien que... Ils ne pouvaient se passer l'un de l'autre.

     

    Elle tempétueuse :

    Aurevoir Maman...

     

    Lui, plutôt "doux rêveur" :

    Aurevoir Maman...

     

    Ils se sont marié le 1er juin 1957 et j'ai participé à la cérémonie puisque je suis née en Novembre...

    Aurevoir Maman...

     

    Ils ne sont plus...et je ne sais plus, si "je suis vraiment encore"...

    Tant de choses vécues, tant de choses qui ne sont plus, tant de sentiments aujourd'hui disparus...J'aurai 60 ans dans quelques temps, avec un corps de 90, et j'ai l'impression de plus en plus souvent de commencer à perdre "la boule", normal à mon âge, mais inquiétant par rapport à la maladie d’Alzheimer qu'avait maman, qu'a sa sœur et qu'a eut sa cousine...En ce moment, mon cœur bat, non pas la chamade, mais à un rythme effrayant à chacun de mes efforts...

    C'est vrai qu'avant... les vieux perdaient la tête et ça n'inquiétait personne : on les mettait juste dans un coin de la maison, en attendant...

    Je n'ai pas vraiment peur de la mort, d'autant qu'en Janvier, un nouveau petit-enfant arrive et ça sera mon 10ème petit-enfant.... Je vais m'accrocher pour le ou la voir arriver!

     

    Maman, tu étais si jolie, mais tu ne l'as jamais su,

    Maman, tu étais pleine de vie, et maintenant plus,

    Maman, tu me parlais, m'aimais, mais Lundi tu t'es tu

    Maman, tu es partie rejoindre Papa et maintenant, je ne sais plus,

    Qui je suis, pour quoi et pour qui, alors je vais traverser la rue...

     

     

     

     


    18 commentaires
  • C'est pas le tout d'aménager, mais il faut que je retrouve des repères, dans mon nouveau pays.

     

    Deux jours après le déménagement, ma voiture tombe en panne et ne veut plus démarrer ; tous les voyants clignotent. J’appelle mon assistance qui arrive très vite, dans la 1/2 heure, et le diagnostic est sans appel : la batterie est épuisée.

    Me voilà en quête d'un garage qui puisse me faire ça rapidement. Je regarde sur le net, et j'en vois un qui me semble correspondre à mes recherches. Je m'y rends et je découvre une zone industrielle. Je suis merveilleusement accueillie par une dame très aimable, j'explique et elle m'informe qu'on va pouvoir le faire de suite, génial!

    Je m'installe dans le salon d'attente pendant qu'une équipe de jeunes s'occupent de ma voiture. J'ai les pneus à plats, ils me les regonflent... et en quelques minutes, c'est fait. Je règle la facture, car "y a plus grand chose de gratuit de nos jours" et je repars contente et rassurée sur ce  point :  en cas de prochaine panne, je connais un garage...

    Petit à petit...

     

    Ensuite, je décide de trouver un médecin généraliste, pour le suivi de mes ordonnances, et là, la tâche parait "hard", aux dires des personnes que j'interroge à ce sujet.

    Ni une, ni deux, je cherche sur le net, et je vois le fameux centre médical (soit-disant débordé), les noms des médecins, et là, le nom d'un docteur femme me met en confiance. Je l'appelle et  rendez-vous est pris pour le jeudi suivant.

    Dans la vie, il y a souvent des surprises lol... Je me prépare, j'y vais et en arrivant... oups!

    -"mais vous n'avez pas rendez-vous aujourd'hui madame..."

    et oui, je me suis plantée, nous ne sommes que Mercredi. Mais, la chance reste à mes côtés, puisque le médecin de permanence du jour, n'est autre que celle avec qui j'ai rendez-vous le lendemain. Je ne vais pas repartir pour revenir demain, et je m'installe dans la salle d'attente.

    Petit à petit...

    Mon tour arrive, et voilà, j'ai gagné un jour.

     

    J'ai eu encore d'autres bonnes surprises, mais je vous les raconterai au cours du prochain article.

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique